Your subscription could not be saved. Please try again.
Your subscription has been successful.

Pour rester informé des nouvelles dates de mes ateliers, abonne-toi à ma newsletter. 

"Parler de ses peines, c'est déjà se consoler."

Albert Camus

Spécialisation en gestion du deuil

En tant que coach, j’ai choisi d’approfondir mes compétences en me spécialisant, par le biais de formations, dans l’accompagnement au deuil suite aux pertes que j’ai moi-même vécue au court de ma vie.

En 2013, j’ai perdu une personne chère à mes yeux au sein de ma famille. C’était la première fois que j’étais confrontée à la perte d’un proche et j’ai compris ce jour-là ce que c’était d’être en deuil. Peine, chagrin, regrets et incompréhension m’ont envahit.

Suite à cette perte, une succession de décès se sont produits en l’espace de 5 ans dans mon cercle familial. Je me rappelle avoir eu le besoin de pouvoir exprimer mes émotions face à ces pertes, de faire en sorte que ma souffrance soit entendue et reconnue. Malheureusement, je n’ai pas trouvé l’oreille attentive dont j’avais besoin en ce temps-là et encore à l’heure actuelle. C’est pourquoi, j’ai eu l’envie de devenir cette oreille attentive pour les personnes qui, comme moi, ont ressentis ces besoins en période de deuil.

Être en deuil

Perdre un être aimé, un proche, un animal, être confronté à la mort provoque en nous un tas d'émotions. Parfois, l'incompréhension nous envahit. D'autres fois, un vide profond s'installe. Cette perte laisse place à la révolte et à la tristesse.

Cette expérience universelle, par laquelle chacun d'entre nous est amené à passer tôt ou tard, peut se montrer insurmontable. Et pourtant, elle peut être accompagnée dans un but d'apaiser la douleur, d'entamer un processus de deuil et de reconnexion à la vie.

À l'heure actuelle, nous avons tendance à rester seul et à ne pas parler de la perte afin de nous éviter la douleur mais également afin de ne pas faire souffrir davantage les personnes concernées. Or, extérioriser sa souffrance permet d'avancer dans son deuil. Sans quoi, le corps physique et le mental peuvent en subir les conséquences.

L’accompagnement au deuil, en quoi consiste-t-il ?

L’accompagnement au deuil en séance de coaching se voit différent d’une séance destinée à un coaching de vie. Le travail du deuil se base avant tout sur l’écoute des émotions et des ressentis de l’endeuillé. C’est un moment propice à la discussion qui tend à accueillir la souffrance et à apprendre à vivre avec la disparition de l’être cher. Nous ne parlerons pas d’objectif à atteindre mais plutôt d’un accompagnement au processus de deuil.

Être en deuil signifie que nous avons perdu un élément cher à notre cœur et que nous sommes envahis par une souffrance intense liée à cette perte.

Pouvoir accueillir la douleur et mettre des mots sur son ressenti et ses émotions est une étape importante à traverser. Ce moment de partage est utile pour relâcher la pression qui apporte du poids à la blessure.

En se faisant accompagner, vous permettez à votre souffrance d’être entendue et reconnue. Vous accordez un temps nécessaire à l’extériorisation de vos émotions et de vos ressentis, ce qui rendra votre deuil moins douloureux sur le long terme.

L’accompagnement au deuil pour enfants et adolescents.

Il arrive parfois, qu’en tant qu’adulte, nous sous-estimions involontairement les émotions et les sentiments que peut ressentir un enfant ou un adolescent suite à la perte d’un être cher, parce que celui-ci n’exprime pas la douleur de la même façon que nous, adulte.

Il n’est pas toujours facile de savoir quelle attitude adopter face à la souffrance d’un enfant en deuil. En tant qu’adulte, nous avons tendance à occulter le décès, la mort afin de préserver l’enfant de toute affliction, de le protéger et de maintenir son bien-être. Cette façon d’agir est légitime. Cependant, un enfant qui est confronté à la mort est un enfant qui, comme nous, est envahi par diverses émotions qui ont besoin d’être extériorisées, qui a besoin d’être soutenu, de sécurité et d’être entendu vis-à-vis de ce qu’il est en train de vivre.

En tant que coach de vie spécialisée dans l’accompagnement au deuil et ayant une longue expérience de travail avec ce public, j’ai choisi de proposer les séances de deuil aux enfants ainsi qu’aux adolescents afin de les aider à intégrer au mieux la perte vécue et d’apprendre à vivre avec. Un petit livret, intitulé « Mon deuil, mon histoire », sera donné à l’enfant et exploré tout au long des séances afin de l'aider à travailler le deuil qu’il est en train de vivre.



Deuil

Le deuil animalier

Le deuil animalier, un deuil souvent sous-estimé et incompris.

Pour certains, perdre son animal, que ce soit un chien, un chat, un cobaye, une perruche ou encore un cheval, peut-être aussi difficile que de perdre un être cher.

Lorsque l'animal de compagnie entre dans notre vie, il se crée une place, il devient une source de joie et de réconfort précieuse. Nous l’aimons comme un ami, un enfant, un frère ou une sœur et parfois, il devient notre repère le plus cher.

Perdre un fidèle compagnon engendre beaucoup de souffrance. Cette peine est propre à chacun et nul ne devrait éprouver de honte ou ne devrait réprimer ses émotions face à ce bouleversement. Cette perte est bien réelle et nous plonge dans un état émotionnel intense.

Le deuil le plus difficile que j’ai eu à vivre jusqu’à présent est la perte de mon chien Noucka en 2011. Certains se diront «comment peut-on être en deuil pour un simple animal ?». Je vous répondrais que la perte d’un animal peut être aussi éprouvante et difficile à vivre que la perte d’un proche. C’est pourquoi j’accompagne également aujourd’hui les personnes en deuil suite à la perte de leur animal de compagnie.